Le Bal des Quat’Z’Arts (ou 4 Z’Arts) occupe une place privilégiée dans la longue chronique des bals et des fêtes parisiennes du XXe siècle.

En 1892, Henri GUILLAUME, alors « Massier de première classe » de l’atelier d’Architecture LALOUX à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de PARIS, a l’idée de proposer à tous les ateliers d’Architectes, de Peintres, de Sculpteurs et de Graveurs d’organiser un bal costumé, avec cortège, dans une salle à la décoration de laquelle tous collaboreraient.

Dès lors, le Bal des Quat’Z’Arts, dont l’accès demeure privé, s’impose comme une très singulière manifestation à caractère indéniablement artistique et hautement affirmé.

Un thème, souvent tiré d’un texte antique, est imposé chaque année et c’est avec assez peu de moyens financiers qu’un ensemble féerique est dressé pour l’occasion d’une seule nuit.

Le Bal dans sa décoration, dans son esprit, dans sa fantaisie et sa liberté de ton, dans la tenue des « danseurs » costumés ou déshabillés, dans ses scènes magnifiques de composition, constitue un spectacle unique de création.

Depuis 1892 jusqu’en 1966, année du dernier bal, il y eut au total 63 Bals des Quat’Z’Arts.

À ce jour, il n’existe aucun ouvrage écrit mémorisant et retranscrivant l’ensemble de cette création artistique qui rassemble sur la totalité de cette période des documents graphiques (cartons d’entrées, affiches, plaquettes…), des écrits, des photographies et des témoignages.

L’Association 4' Z’Arts existe de façon officielle depuis 1962. Elle regroupe d’anciens Présidents et « Comitards », organisateurs du Bal et, de façon élargie, des passionnés séduits par sa magie.

Elle a pour but, entre autre, de faire vivre la mémoire de cette extraordinaire institution.

Le site Internet de l’Association 4' Z’Arts, vitrine officielle du Bal des Quat’Z’Arts, souhaite ouvrir et partager avec vous les trésors rassemblés, tout en démystifiant la réputation sulfureuse exagérée (ou pas) qui lui a été trop souvent faite.